The Best Job Listing Theme. Everything you need.

Lorem ipsum dolor sit amet, quo veri iuvaret ex, iusto pericula efficiendi pro id. Te vis labores accusamus.

Top

Mcc Recrutement

Le motio-management: un luxe ou une nécessité?

Le monde de l’entreprise évolue constamment, des nouvelles formes de travail jusqu’aux nouvelles méthodes de management. Où se place l’humain et ses émotions dans cette évolution? Manager par les émotions est l’un des challenges les plus importantes que cherchent à mettre en œuvre les managers d’entreprises. Un management qui remet l’humain et ses ressentis au cœur des relations de travail.

A travers vos études ou vos expériences, vous avez sûrement entendu parler de ces nombreuses approches managériales. Que ce soit par la fonction, les process, les valeurs ou la culture,  une nouvelle approche est venue pointer le bout de son nez :  le « motio-management » ou le management par les émotions. 

Comprendre les émotions ?

Les émotions sont au cœur du changement, elles se réunissent en 5 catégories : 

  • la conscience de soi : Connaître ses états intérieurs, ses préférences et ses intuitions.
  • La maîtrise de soi : Savoir gérer ses états intérieurs et ses impulsions.
  • La motivation : Les tendances émotionnelles (motivation, colère, joie..°
  • L’empathie : la conscience des sentiments,l’altruisme
  • Les aptitudes sociales : inciter des réponses favorables chez les autres

Un manager qui souhaite être performant dans son management et accompagner ses équipes de la meilleure manière sait non seulement reconnaître ses propres émotions et leurs origines, mais aussi celles des autres, cette capacité constitue un atout considérable dans les fonctions d’encadrement pour créer de la cohésion d’équipe. La notion de réussite collective est primordiale pour le manager émotionnellement intelligent: il sait qu’il n’ira pas aussi loin seul qu’avec l’ensemble de son équipe.  

En cas de situation difficile ou d’échec, le manager se doit de donner les informations sans chercher à minimiser les difficultés ou à éliminer les questions gênantes de son équipe. S’il sait gérer ses émotions il n’aura qu’à faire un dosage juste entre les points positifs de la situation et les difficultés que l’équipe va rencontrer et de chercher ensemble comment y remédier ou comment ne pas retomber dans le même échec une seconde fois.

L’importance des émotions pour le manager

Dans le domaine de l’encadrement d’équipe, des études scientifiques ont démontré que la réussite professionnelle dépendait à 80 % du niveau du quotient émotionnel (QE) qui mesure l’intelligence émotionnelle. 

Les émotions sont en effet contagieuses et ont une place importante dans les comportements au travail.  Ils conditionnent nos actions et nos comportements. La capacité d’un manager à développer une bonne conscience émotionnelle, autrement dit maîtriser et exprimer ce qu’il ressent est donc capitale pour lui permettre de gérer les relations avec les membres de son équipes , comprendre leurs réactions émotionnelles et ainsi réguler les situations qui pourraient être source de tension dans l’équipe, ou s’assurer de la motivation de ses employés et les faire monter en compétences.

Bien que cette notion représente l’un des 3 niveaux de compétences nécessaires à la réussite de toute individu en plus de l’intelligence cognitive et l’expertise dans le métier, sauf que plusieurs entreprises ont du mal à l’utiliser chez leurs managers. 

L’impact de l’intelligence émotionnelle du manager sur les membres de l’équipe ?

Des études menées auprès de nombreux salariés ont montré que l’un des principaux facteurs de démotivation au travail est lié à des problèmes relationnels avec le responsable hiérarchique, qui entraîne une baisse de la motivation.

Un responsable d’équipe pourvu d’intelligence émotionnelle communique et se comporte différemment. Il sait se décentrer de ses seules aspirations pour se tourner plutôt vers les besoins de chacun au service du bonheur collectif. Non seulement son attitude et les mots qu’il utilise ont un impact fort sur ce que l’équipe va retenir des messages qu’il transmet et donc sur les résultats, mais aussi tous les facteurs non verbaux ont un effet sur la motivation de ses employés. Ils apportent ainsi de l’enthousiasme, de la confiance, et un dynamisme émotionnel dans chaque situation. 

À retenir: Lorsqu’il doit communiquer avec son équipe, le manager doit prendre en compte que dans un message, l’émotion transmise est retenue davantage que le contenu du message lui même. Par contre, un manager qui transmet peu ses émotions ne crée pas autant d’émulation dans son équipe.