The Best Job Listing Theme. Everything you need.

Lorem ipsum dolor sit amet, quo veri iuvaret ex, iusto pericula efficiendi pro id. Te vis labores accusamus.

Top

Mcc Recrutement

Mcc-rester-positif

HOW TO : Rester positif au travail ?

Les 5 grands changements à adopter

Selon le baromètre Actineo 2019, 50 % des employés estiment que l’espace de travail représente un impact important sur leur santé physique et morale. En effet, l’environnement de travail a un impact direct sur le bien-être des employés, aussi bien dans les startups que dans les grands groupes.

Ceci dit, plusieurs éléments peuvent contribuer au manque de productivité sur le lieu de travail : Surcharge de travail, climat morose, pression de la hiérarchie… Il n’est pas toujours facile d’adopter la “positive attitude”.

Pour justement rendre votre quotidien plus stimulant,  nous vous avons concocté  

5 astuces qui vous permettront d’étendre votre productivité dans la joie et la bonne humeur. Voici donc notre guide de survie pour travailler sa positivité. 

1- Créez votre espace

Avoir son petit espace privé est très important, même dans des espaces partagés il reste inévitable de se garder une certaine zone de confort, une petite tasse, votre figurine Manga préféré ou juste un magazine propre à vous rendra votre espace plus personnalisé.

Si vous travaillez en open space n’hésitez pas à jouer sur la modularité des espaces, installez des cloisons entre vous et votre voisin sous forme de rangements ou des plantes par exemple.

2- Encouragez l’encouragement (Oui, oui…)

Vous vous demandez sûrement comment ? Eh bien c’est simple. 

Apprenez à évaluer vos collègues que ce soit à la pause ou en fin de réunion, sollicitez-les pour une bonne idée qu’ils ont eu ou un exploit qu’ils ont réalisé. Les gens ont tendance à s’ouvrir plus facilement quand on reconnaît leurs efforts.

Dans un temps ou on en voit pas plus loin que soi, prenez le temps de vous intéresser aux gens qui vous entourent, demandez si tout va bien, et on n’oubliera pas d’en faire pareil pour vous. Au quotidien, ce sont de petites actions comme celles-ci qui comptent et qui contribuent au bon moral de l’équipe.

3- Usez de votre créativité

Donnez libre recours à votre esprit de s’exprimer pour vous. Les idées qui vous paraissent les plus absurdes au premier abord peuvent finir par devenir les meilleures idées de votre vie. Certes, cela peut vous amener à sortir de votre zone de confort notamment si vous êtes quelqu’un de réservé ou d’introverti. Soyez ouverts à tout commentaire et à toute critique constructive car c’est comme ça que les bonnes idées naissent. Lorsqu’on s’y prend de la bonne manière et au moment opportun, il peut s’agir d’un fil conducteur vers la réussite de toute une équipe.

La communication est un facteur essentiel au bon fonctionnement d’une équipe et par conséquent, les non-dits ou les incompréhensions peuvent avoir un impact négatif sur le projet ainsi que sur les relations entre les membres de l’équipe. Si vous avez du mal à prendre la parole passez par le support écrit mais ne gardez pas vos idées pour vous, c’est du gâchis ! 

4- N’ayez pas peur de l’échec

“Le succès est fait de 99 % d’échec” Soichiro Honda

Malheureusement ou heureusement, nous ne pouvons ni contrôler ni choisir la majorité des événements qui nous arrivent MAIS nous pouvons déterminer leur impact sur nous en choisissant comment nous y réagissons.

« Je suis nul », « je n’y arriverai jamais », « c’est toujours sur moi que ça tombe »… Évitez le langage négatif et pensez plutôt “compétition” dépassez-vous et vos peurs, il ne faut pas rester bloqué sur ses échecs. 

Les Finlandais l’ont compris en créant la journée nationale de l’échec. Vous êtes glossophobe ? Préparez vos discours en avance, répétez devant un miroir s’il le faut. Vous avez du mal avec les deadline ? Chronométrez votre travail. 

Ne restez pas passif face à vos échecs, favorisez des mots encourageants et fixez-vous des objectifs tout aussi personnels que professionnels.

5- Organisez vos tâches 

Selon Steelcase, fabricant américain de meubles de bureau, des études en neuroscience montrent que le multitasking ou le fait de faire plusieurs choses en même temps augmente le risque d’erreur de 50 % et nuit par la même occasion à l’efficacité au travail. Néanmoins, il reste très prisé en entreprise. Ce changement fréquent est non seulement contre-productif mais il engendre aussi la perte de temps à chaque transition d’activité. 

Essayez donc de vous organiser en répartissant chacune de vos tâches suivant ce qui est « à faire », « en cours » et « fini ». Pesez chacune d’elle tant par son importance que par le temps qu’elle nécessite. Ne commencez pas un autre travail avant de finir ce que vous accomplissez pour ne pas vous disperser. 

Munissez-vous d’outils susceptibles à vous aider dans l’organisation de vos tâches notamment Trello, Bitrix24, Jira, Wunderlist, Evernote, Easynote, Wrike… Vous avez l’embarras du choix.

N’hésitez pas non-plus à prendre une pause. C’est essentiel au cerveau de se régénérer et de se préparer à travailler à nouveau, c’est justement cette étape qui favorise le bien-­être, la créativité et la mémoire.

Sans pour autant vivre le sourire accroché aux lèvres comme Joaquin Pheonix dans son rôle de Joker, on peut facilement améliorer sa bonne humeur, son bien-être et renforcer ses liens avec les  collègues en travaillant petit à petit sur des habitudes du quotidien. N’oubliez pas, positivity is Key !