The Best Job Listing Theme. Everything you need.

Lorem ipsum dolor sit amet, quo veri iuvaret ex, iusto pericula efficiendi pro id. Te vis labores accusamus.

Top

Mcc Recrutement

Appel vidéo

How-to: Réussir son entretien vidéo ?

De nos jours, de plus en plus de candidats sont amenés à passer des entretiens via vidéoconférence type Skype, Zoom ou Meet, une méthode favorisée par les recruteurs qui préfèrent effectuer un premier tri avant de convoquer les candidats en personne, mais aussi par les candidats qui ont besoin de plus de temps de préparation.  C’est une technique qui leur procure moins de stresse. 

L’exercice vous inquiète ? C’est votre premier entretien en vidéoconférence? Pas de quoi s’inquiéter, il suffit de suivre nos conseils frappés au coin du bon sens, et de l’expérience.

Les clés pour réussir son entretien vidéo :

Entraînez-vous avant l’entretien vidéo

L’entretien vidéo se prépare comme n’importe quel entretien, aucune différence avec la démarche préliminaire à l’entretien classique. Il faut pouvoir parler de soi, de son parcours, démontrer ses compétences, sa motivation et son adéquation avec le poste et l’entreprise qui recrute. Il faut aussi s’être renseigné sur l’entreprise en faisant un tour sur leur site web, montrer qu’on a compris le poste et démontrer qu’on a le bon profil. Plus vous aurez d’informations sur le poste et sur l’entreprise, plus vos réponses pourront être pertinentes. N’hésitez pas à vous entraîner, seul devant un miroir ou avec un proche.

Bien se préparer pour avoir confiance en soi et en son discours est une clé de la réussite d’un entretien. L’entraînement vous permet d’être à l’aise avec le processus avant de démarrer.

Le recruteur n’a pas accès à vos sessions d’entraînement. Vous avez la possibilité de vous entraîner autant de fois que vous le souhaitez. Profitez-en.

S’installer dans un environnement adapté

L’environnement dans lequel la vidéoconférence sera réalisée est très important. Le lieu doit être confortable et calme : le bruit ne doit pas interrompre l’enregistrement. Pour cela, mettez votre téléphone en silencieux et éteignez la télévision. Evitez aussi les environnements sombres ou la lumière trop jaune. Le lieu doit être le plus neutre possible.  Si vous avez des enfants ou des animaux de compagnie susceptibles d’être présents lors de votre entretien, optez pour une pièce que vous pouvez fermer.

Placez-vous dans le champ de votre webcam, faites en sorte d’être le plus alaise mais sans trop en abuser. Ne vous affalez pas le sofa mais pas besoin non plus de rester debout durant toute la durée de la rencontre. Asseyez vous sur une surface confortable (chaise, bureau…)

Adaptez votre tenue au type de poste

Il faut bien garder à l’esprit qu’il s’agit d’un entretien professionnel. Donc veillez à soigner votre tenue. Ce n’est pas parce que vous passez l’entretien de chez vous  et  que vous ne rencontrez pas le recruteur en personne que vous devez vous relâcher côté vestimentaire. Pour faire bonne impression, appliquez les mêmes règles vestimentaires que lors d’un entretien d’embauche classique. Et si le mail d’invitation vous donne des indications vestimentaires, tenez-en compte.

Attention, évitez de vous habiller seulement en haut (la partie visible par le recruteur). Ça pourrait vous éviter une situation embarrassante. En effet la webcam est configurée pour afficher que le haut du corps mais on ne sait jamais, vous serez peut-être amené à vous lever pendant l’entretien vidéo.  

 Aller à l’essentiel

Le temps d’un entretien  se situe entre 30 secondes et 2 minutes pour répondre à chaque question, c’est la même norme qu’un entretien physique classique. Cela peut paraître court mais c’est suffisant. Il s’agit de parler clairement et de bien articuler ses idées. Par conséquent, il faut  être synthétique et se concentrer sur des phrases courtes mais qui argumentent votre pensée .

Éviter les “humm”  les “euh” et autres tics de langage. Vaut mieux parler de 3 éléments en les détaillant bien, plutôt que d’une dizaine sans prendre le temps de les développer.

Réglages techniques

La technologie réserve de mauvaises surprises parfois. Il est toujours préférable de préparer son équipement informatique avant de commencer l’entretien vidéo et de faire quelques tests à l’avance. Pour se faire commencez par : 

  • Vérifiez le rendu de l’image : Allumez la webcam de votre ordinateur et vérifiez que l’on voit votre visage ainsi que votre buste sur l’image. Assurez-vous que le fond soit suffisamment neutre sans pour autant donner l’impression que vous vivez dans un hôpital. 
  • Testez votre micro : Assurez-vous que le micro fonctionne correctement et qu’il est réglé de manière à ce que le recruteur vous entende sans avoir besoin de pousser le volume à fond. Si vous avez des écouteurs avec micro, c’est le moment de les dégainer également. Cela ne vous serait jamais reproché.
  • Vérifiez votre connexion internet : il est impératif d’avoir une bonne connexion internet. Pour cela,  assurez-vous de bien capter avant de vous connecter à la plateforme. Privilégiez une connexion wifi à la 3G ou la 4G et n’hésitez pas à tester l’appel vidéo en amont avec un ami. 

Soyez préparé à toutes ces éventualités et faites le nécessaire pour qu’aucun problème technique ne vienne gâcher vos chances le moment venu.

Les erreurs à éviter en entretien vidéo :

Vous laissez distraire par votre propre image

C’est le piège de la majorité des entretiens vidéo. Beaucoup de personnes sont distraites par la petite image d’eux-mêmes et fixent le coin en bas à droite au lieu de regarder le recruteur. Non seulement vous n’êtes plus concentré mais cela va donner une mauvaise image de vous.

Pour éviter de tomber dans le piège, réglez les paramètres pour faire disparaître cette fenêtre ou couvrez-la tout simplement.

Négliger sa communication non-verbale

Il est primordial de soigner votre communication non-verbale. En effet, le langage du corps ou la communication non-verbale influence le jugement de votre recruteur  et dit beaucoup sur votre personne. Même en visioconférence, il va chercher des indices que vous n’aurez pas exprimé de vive voix. A titre d’exemple : votre gestuelle, posture, le ton de votre voix, votre élocution, vos expressions faciales… Ainsi, pensez à regarder la caméra de temps en temps et pas seulement l’écran ou votre image sur la vidéo.

Nous avons également en général tendance à faire trop de gestes lors d’une conversation. Si une communication non-verbale extravagante peut passer lors d’un entretien d’embauche classique, elle est à bannir en cas d’entretien vidéo.

Ne pas soigner la fin de l’entretien

De manière générale, pour conclure un entretien d’embauche, le recruteur se lève pour raccompagner le candidat à la sortie  ou pour lui serrer la main. Mais cette fois-ci  face à la caméra, que faut-il faire ? 

Pour aider votre interlocuteur à clore la conversation, l’idée est de lui répéter que vous êtes ravi(e) des missions proposées, le remercier pour le temps qu’il vous a accordé. Demandez-lui aussi quelle suite sera donnée à votre échange et souhaitez-lui une bonne journée et que vous restez à sa disposition si besoin. Laissez-le ensuite raccrocher. 

Et pour montrer votre persistance, envoyez un petit mail de remerciement quelques jours plus tard.

Tomber dans l’Actors Studio

L’entretien vidéo n’est pas un concours d’éloquence et les recruteurs sont bienveillants. Il ne s’agit pas de jouer un rôle, mais il suffit d’être soi-même. Les recruteurs sont conscients des difficultés de l’exercice et veulent connaître les candidats dans le plus simple appareil de leurs motivations.  

Il ne faut pas chuchoter et  lire des notes ou de réciter un texte appris. Comme il n’est pas interdit non plus de bafouiller, de buter sur un mot, de chercher le terme adéquat. Ce n’est pas grave.

Le mieux est de s’exprimer simplement, distinctement, de peser ses mots, et de profiter pour cela des secondes de préparation qui précèdent chaque réponse. 

 Chercher des expédients

Pour finir, ne trichez pas, faire appel à une doublure est une très mauvaise idée. L’entretien est évidemment visionné et regardé par de vrais recruteurs qu’il faudra rencontrer par la suite une fois la phase de présélection fait. À moins d’avoir un jumeau génial et disponible (et encore), l’imposture ne fera pas long feu. Pour les mêmes raisons, il n’est pas conseillé de faire un passage sur Google pour répondre à une question cela se voit. 

On est en droit de ne pas tout savoir, de se montrer moins performant sur une question mais on est tenu d’être honnête. Etre honnête et rester soi-même est le moyens le plus sûr pour passer la phase de l’entretien. Cherchez vos qualité est jouez-en.


Il est toujours plus difficile d’être percutant par visioconférence plutôt que lors d’un entretien physique. Soyez souriant et montrez-vous dynamique pour garder l’intérêt du recruteur. L’idée de s’adresser à une caméra peut en effet être déstabilisante, mais avec un peu de préparation, vous pouvez facilement tirer parti de cet exercice. C’est en réalité une garantie d’être entendu et une véritable opportunité de mettre en avant votre savoir faire. Grâce à nos conseils, vous n’avez même plus besoins de stresser, juste AGISSEZ. ?